Top 5 des joueurs français de l’histoire de la LNH

Lorsqu’André Peloffy s’est adapté pour l’expansion 1974-75 des Capitals de Washington, il est devenu le premier joueur né en France à jouer dans la Ligue nationale de hockey. Sélectionné à l’origine par les Rangers de New York au neuvième tour du repêchage de 1971, Peloffy n’a jamais joué pour les « Blueshirts » et a été échangé aux Capitals avant le début de leur saison inaugurale.

Sa carrière dans la LNH n’a duré que neuf matchs – tous disputés avec les Capitals à l’automne 1974 – et il est resté sans but. Bien que Peloffy soit né en France, il n’était pas un produit du système de développement du hockey de son pays. Il a joué sa carrière junior avec les Saints de Laval et le National Rosemont dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Peloffy allait cependant poursuivre une brillante carrière en équipe de France masculine. Il a disputé six championnats du monde et un olympiade pour son pays. Au moment où Peloffy a pris sa retraite après la saison 1989, il était le meilleur buteur de tous les temps de France en match international avec 55 points (28B, 27A) en 42 matchs.

Ce n’est que le 10 mars 1992, lorsque Philippe Bozon a fait ses débuts avec les Blues de St. Louis, qu’un joueur d’origine française et formé jouerait dans la LNH. Comme la passion pour le hockey n’a cessé de grandir en France au cours des décennies qui ont suivi, six autres joueurs en plus de Bozon appartiendraient à cette même catégorie. L’un d’eux deviendrait même champion de la Coupe Stanley, tandis que trois autres obtiendraient un emploi à temps plein dans la LNH.

André Peloffy Capitales de Washington
André Peloffy a été le premier joueur français à participer à un match de la LNH. Il en a joué 9 pour l’expansion 1974-75 des Washington Capitals (Crédit photo : 1974-75 Washington Capitals Media Guide).

THW classe pour vous le top 5 des joueurs français de l’histoire de la LNH. Voyez si vous êtes d’accord avec qui nous avons sélectionné et où nous les avons placés sur notre liste.

5) Alexandre Texier

Alexandre Texier a joué des parties de deux saisons dans la LNH avant son 21e anniversaire. Originaire de Grenoble dans les Alpes françaises, il est le plus jeune joueur à figurer sur notre liste. Nous avons également le sentiment que Texier montera plus haut dans notre liste au fil des années.

Vestes bleues Alexandre Texier Columbus
Alexandre Texier est devenu le premier joueur repêché directement hors de France dans la LNH ( Amy Irvin / The Hockey Writers).

Texier a grandi en France en jouant pour le même club pour lequel son père Frabrice a joué, les Brûleurs de Loups en Ligue Magnus . Sur le plan international, Texier a joué pour la France aux niveaux junior et senior. Lors du Championnat du monde masculin U18 2017, il a aidé son pays à remporter le tournoi de division I pour obtenir la toute première promotion de la France en division supérieure.

Lorsque les Blue Jackets de Columbus ont sélectionné Texier avec le 45e choix au total du repêchage 2017, il est devenu le premier joueur repêché directement hors de France et dans la LNH. Alors qu’il a passé quelque temps à jouer en Finlande pour KalPa alors qu’il était sous contrat pour Columbus, il viendrait finalement en Amérique du Nord. Les Blue Jackets ont affecté Texier à leur filiale de la AHL, les Monsters de Cleveland, à la fin de la saison 2018-19.

Texier ferait ses débuts dans la LNH le 5 avril 2019 contre les Rangers de New York. Il marquerait son premier but dans la LNH dès le lendemain contre les Sénateurs d’Ottawa.

Vestes bleues Columbus Alexandre Texier
Le centre des Blue Jackets de Columbus Alexandre Texier célèbre son premier but dans la LNH (LA PRESSE CANADIENNE/Sean Kilpatrick).

Au cours de ses 38 premiers matchs de saison régulière entre 2018-19 et 2019-20, Texier a récolté sept buts et sept passes pour 14 points. Il a également une fiche de 2-1-3 pour avoir marqué en 8 matchs éliminatoires pour les Blue Jackets. Ces chiffres continueront sans aucun doute à augmenter.

4) Philippe Bozon

Nous avons mentionné Bozon au début. Non seulement il était le premier joueur né et formé en France dans la LNH, mais il était aussi le seul à s’être légitimé en tant que joueur à temps plein dans la ligue avant l’arrivée de ses contemporains plus récents. Bozon était la preuve que les joueurs de son pays pouvaient être des habitués de la LNH.

Alors qu’il excellait dans les aspects plus défensifs du jeu, il a réussi à tenir bon aux côtés des superstars des Blues de St. Louis comme Brett Hull et Brendan Shanahan du début au milieu des années 1990.

Bozon a joué des parties de quatre saisons pour les Blues. Sa saison la plus complète a eu lieu en 1993-94 lorsqu’il a disputé 80 des 84 matchs de saison régulière de St. Louis, ainsi que les quatre de leurs matchs éliminatoires. Ses 80 matchs disputés étaient les deuxièmes de l’équipe cette saison-là, derrière Hull et Shanahan 81 – aucun autre Blues n’a dépassé 77 matchs cette saison-là. De plus, les notes de 9-16-25 de Bozon l’ont égalé à la septième place parmi les marqueurs de St. Louis.

Malgré la solide performance, Bozon n’a joué qu’un autre match dans la LNH après cela et est retourné en Europe après la saison 1994-95 afin de terminer sa carrière. Il a marqué 16 buts, 25 passes et 41 points en 144 matchs de saison régulière. Bien que sa carrière dans la LNH ait été plutôt éphémère, Bozon a joué un total de 21 saisons de hockey professionnel entre l’Amérique du Nord et l’Europe.

Il est également important de noter que Bozon est 4 fois olympien et a participé à 12 championnats du monde pour la France. Il est actuellement l’ entraîneur-chef de l’équipe de France masculine .

Pour son rôle de premier joueur français à s’être solidifié dans la LNH, Philippe Bozon obtient la quatrième place sur notre liste.

3) Pierre-Édouard Bellemare

À l’instar de Texier, Pierre-Édouard Bellemare a joué dans la première ligue masculine de France, la Ligue Magnus. Il a disputé au total 12 championnats du monde pour l’équipe de France, ainsi que quatre tournois de qualification olympique. De plus, Bellemare a joué quatre saisons pour les Dragons de Rouen de la Ligue Magnus, avant de finalement sauter en Suède où il s’est vraiment fait un nom au cours de neuf saisons.

Pierre-Edouard Bellemare #41, Vegas Golden Knights
Pierre-Edouard Bellemare a aidé les Golden Knights de Vegas à atteindre la finale de la Coupe Stanley lors de leur saison inaugurale ( Amy Irvin / The Hockey Writers).

Bellemare a utilisé son temps avec Leksands IF et Skellefteå AIK pour développer davantage sa touche de buteur et son niveau de jeu. En 238 matchs dans la SHL, il a totalisé 64 buts, 61 passes et 125 points. La dernière saison de Bellemare en Suède – 2013-14 pour Skellefteå AIK – a été sa meilleure saison avec 20 buts, 15 aides et 35 points en 52 matchs.

La solide performance de la SHL a attiré l’attention des Flyers de Philadelphie. À 29 ans, Bellemare a signé un contrat d’un an à deux volets avec les Flyers le 11 juin 2014. Il est resté dans la LNH depuis.

Après trois saisons solides à Philly, Bellemare a été sélectionné par l’extension Vegas Golden Knights. Il a disputé les 20 matchs éliminatoires de Vegas au cours de la saison 2017-18 alors que le club de première année s’est qualifié pour la finale de la Coupe Stanley. Bellemare est également resté avec l’équipe pour la saison 2018-19.

Pierre-Edouard Bellemare Colorado Avalanche
Pierre-Edouard Bellemare, Avalanche du Colorado ( Amy Irvin / The Hockey Writers)

Signant un nouveau contrat de deux ans le 1er juillet 2019, Bellemare est présentement membre de l’Avalanche du Colorado. Au total, il a marqué 38-49-87 en 454 matchs de saison régulière dans la LNH. Ces 454 matchs sont le deuxième plus grand nombre de matchs joués en championnat par un joueur français.

2) Antoine Roussel

L’attaquant Antoine Roussel a disputé le plus grand nombre de matchs dans la LNH parmi tous les joueurs français. Attaquant non repêché, il est né à Roubaix, en France, mais a joué son hockey junior dans la LHJMQ pour les Saguenéens de Chicoutimi. Il a représenté la France à cinq championnats du monde et a été capitaine de l’équipe du monde junior en 2009.

Antoine Roussel, Stars de Dallas
Né en France, Antoine Roussel a fait irruption dans la LNH et est devenu un pilier des Stars de Dallas ( Amy Irvin / The Hockey Writers).

Roussel a passé ses deux premières saisons de hockey professionnel dans les mineurs et a mérité les regards des Bruins de Boston et des Canucks de Vancouver. Rien ne s’est concrétisé jusqu’à ce qu’il signe un contrat avec les Stars de Dallas le 2 juillet 2012. Il partagera la saison 2012-13 entre Dallas et leur filiale de la LAH, les Stars du Texas.

Roussel a fait ses débuts dans la LNH le 1er février 2013 et a par la suite joué dans 39 des 48 matchs de Dallas cette saison-là. Il a marqué son premier but lors de son premier match dans la LNH contre les Coyotes de Phoenix (Arizona).

À partir de ce moment, Roussel s’est mérité un poste à temps plein dans l’organisation des Stars. Il a joué cinq saisons supplémentaires de 81, 80, 80, 60 et 73 matchs respectivement pour Dallas. Jamais du genre à se détourner des aspects plus physiques du jeu, Roussel a également compilé un total de 806 minutes de pénalité lors de ses 413 matchs en tant que joueur des Stars.

Après six saisons à Dallas, Roussel a opté pour le jeu libre et a signé un contrat de quatre ans avec les Canucks de Vancouver le 1er juillet 2018. Il a établi un sommet en carrière au chapitre des points lors de la saison 2018-19 (9-22-31 en 65 matchs), mais a subi une déchirure du LCA lors d’un match le 13 mars. Nécessitant une intervention chirurgicale, son temps de récupération l’a contraint à rater le début de la saison 2019-20.

Antoine Roussel Canucks de Vancouver
Maintenant avec les Canucks de Vancouver, Antoine Roussel continue d’ajouter à son record du plus grand nombre de matchs joués par une joueuse de la France ( Amy Irvin / The Hockey Writers).

Roussel a compilé 80 buts, 105 aides et 185 points en 519 matchs de saison régulière dans la LNH. Pour sa nature compétitive, sa multitude de jeux et sa valeur pour son club de hockey, Roussel remporte la deuxième place sur notre liste.

1) Cristóbal Huet

Il n’est pas surprenant que le gardien Cristobal Huet soit en tête de notre liste. De tous les joueurs français venus dans la LNH, il est certainement le plus décoré et le plus accompli.

Après s’être imposé comme un superbe gardien dans son pays natal pour les Brûleurs de Loups et en Suisse pour le HC Lugano, Huet a été repêché par les Kings de Los Angeles au septième tour (214e au total) du repêchage 2001. En trouvant du succès avec les Monarchs de Manchester, affiliés aux Kings dans la AHL, Huet a grimpé dans les charts et s’est finalement présenté comme un gardien partant à Los Angeles. Il a joué pour les Kings en 2002-03 et 2003-04.

Le Montréalais Cristobal Huet fait un arrêt contre Travis Zajac des Devils du New Jersey (The Hockey Writers Archives).

Dans le cadre d’un échange à trois équipes le 26 juin 2004, Huet a été échangé aux Canadiens de Montréal dans le cadre d’une entente qui a envoyé le gardien Mathieu Garon à Los Angeles et le centre Radek Bonk d’Ottawa à Montréal. À la suite du lock-out de la LNH en 2004-05, Huet est devenu le principal gardien des Canadiens et l’est resté jusqu’à ce qu’une blessure et l’émergence de Carey Price le mettent à l’écart.

Pendant son séjour à Montréal, Huet a reçu le prix Roger Crozier MBNA Saving Grace en 2006 en tant que gardien de but avec le meilleur pourcentage d’arrêts de la LNH (0,929). Il a également été nominé pour le trophée Bill Masterton cette même saison. La saison suivante (2006-07), Huet représentera les Canadiens au match des étoiles de la LNH en 2007 en tant que l’un des trois gardiens de but de l’Association de l’Est.

Fin février 2008, Huet a été échangé de Montréal aux Capitals de Washington, notamment pour faire place à Price. Le séjour à Washington a été de courte durée, mais Huet a admirablement bien performé alors qu’il terminait la saison 2007-08.

Cristobal Huet a remporté la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago 2009-10 (Pam Rodriguez/THW).

Le 1er juillet 2008, le premier jour de libre arbitre sans restriction, Huet a accepté les termes d’un contrat de 4 ans avec les Blackhawks de Chicago. Il deviendrait le gardien numéro un de l’équipe, mais a perdu la position de titulaire au profit d’Antti Niemi lors des séries éliminatoires en 2009-10. Bien qu’il ait assumé le rôle de remplaçant, Huet avait joué la majorité des matchs de saison régulière pour les Blackhawks alors que l’équipe allait remporter sa première coupe Stanley depuis 1961. Il est devenu le premier et jusqu’à présent le seul joueur de France à avoir son nom inscrit. sur le trophée.

Huet est allé en Suisse après la victoire du championnat en 2010 et a terminé sa carrière avec huit saisons supplémentaires dans les ligues suisses.

Avec une fiche de 129-90-11-21 en 272 matchs de saison régulière, Cristobal Huet est notre choix numéro un incontesté pour avoir été le premier champion de France de la Coupe Stanley, un joueur étoile de la LNH et un grand gagnant individuel de la LNH.

Tu pourrais aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *